La littérature - Pourquoi cet art est-il si important pour moi ?

09.03.2019

| Ecrit par

 

Nous discutons depuis bien longtemps des bienfaits que pourrait apporter la littérature. Il est certain que se plonger dans un livre contribue à notre culture ou encore à l'enrichissement de notre vocabulaire, ce qui n'est pas négligeable. Cependant, la littérature permet également d'apaiser notre esprit, de nous évader quand notre quotidien n'est plus à la hauteur de nos attentes.

 

Quand j'étais petite, je lisais principalement pour m'occuper l'esprit et penser à autre chose qu'à l'école et aux problèmes inhérents à la vie d'une enfant. Qui se souvient de la Bibliothèque rose et de son fameux Club des cinq ? J'ai passé des après-midis entiers à dévorer ces romans policiers et je crois que tous les ouvrages de cette série sont passés entre mes mains.

 

Force est de constater que mon rapport à la littérature a évolué avec l'âge. Cette évolution ne témoigne pas d'un intérêt décroissant pour cet art mais d'un changement dans ma manière de l'aborder. La littérature est devenue un outil qui m'aide souvent à me sentir moins seule, mieux comprise dans une société qui parfois ne laisse pas de place à l'expression de son mal-être. N'est-ce pas un soulagement d’ouvrir un livre dans les moments sombres, de se découvrir au fil des pages écrites par un autre ? J'admire les écrivains qui réussissent à exprimer leurs pensées ou celles de leurs personnages d'une façon si belle et touchante que le lecteur s'en trouve bouleversé. Ce fut le cas pour moi grâce à plusieurs ouvrages comme Les Fleurs du Mal de Baudelaire ou Face aux ténèbres de William Styron. Ces deux livres tiennent une place particulière dans ma bibliothèque, toujours à portée de main pour en lire quelques pages quand les journées sont noires et les nuits sans sommeil. Aujourd'hui, la littérature n'est plus vraiment pour moi un passe-temps ou un moyen d'évasion, mais plutôt un moyen de prendre soin de moi lorsque la vie devient un peu sombre.

 

Mais dans quel ouvrage nous plonger lorsque nous allons mal ? J'ai bien souvent entendu que lire un livre triste pouvait nous rendre encore plus malheureux. Ce n'est pas mon cas. Lire un amoncellement de phrases qui dépeignent la vie d'un personnage comblé de bonheur m'agace profondément quand je vais mal. Au contraire, lorsque je me plonge dans un livre un peu plus sombre, j'ai l'impression d'avoir trouvé un compagnon d'armes, un ami imaginaire qui saisit toute l'ampleur de mes angoisses et de mes doutes. Je ne prétendrais jamais que la littérature guérit toutes les maladies de l'âme, mais je reste persuadée que partager notre part de noirceur avec les pages d'un livre peut aider à nous accepter tels que nous sommes et à ne pas renier nos pensées les plus sombres. 

 

Bien sûr, c'est au lecteur de trouver le genre d'ouvrage qui lui conviendra le mieux. Si vous préférez lire un ouvrage léger et que cela égaie votre journée, je n'ai qu'une chose à vous dire : faites-le !

 

Le message que j'essaie de faire passer est simple : lisez ce qui vous aide à vous sentir mieux. Ne vous laissez pas influencer par l'avis d'autrui. Une lecture gaie peut vous redonner le sourire comme vous l'enlever et il en va de même avec un livre dont les personnages traversent une période difficile.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon

Passionnée de littérature et

admiratrice inconditionnelle de Baudelaire

Mots-clés
Please reload

ARTICLES A L'AFFICHE
Please reload

INSTAGRAM
ARCHIVES
Please reload