No et moi - Delphine de Vigan

28.07.2017

| Ecrit par

Beaucoup d'entre vous connaissent probablement déjà Delphine de Vigan. Cette romancière française est l'auteure de nombreux romans à succès comme Rien ne s'oppose à la nuit ou encore D'après une histoire vraie. Il y a un an, j'ai découvert Delphine de Vigan en lisant Jours sans faim, un livre dans lequel elle dépeint son propre combat contre l'anorexie. J'ai beaucoup aimé cette oeuvre et cela m'a donné envie d'en découvrir d'autres qu'elle avait écrites. 

 

No et moi raconte l'histoire de Lou, une adolescente surdouée de treize ans qui va nouer des liens d'amitié très forts avec Nolwenn, une jeune fille sans domicile fixe plus âgée qu'elle. 

 

 

Lou et No

 

J'ai énormément aimé le personnage de Lou. C'est une jeune fille pleine d'esprit en proie à de nombreux questionnements. Lou est un personnage très attachant. Son jeune âge lui permet d'aborder les problèmes de la vie d'une manière complètement différente de celle des adultes et j'ai trouvé cet aspect vraiment touchant et rafraichissant. 

 

"A la voir on pourrait croire qu'elle rentre d'un long voyage, qu'elle a traversé le désert et les océans, marché pieds nus sur les sentiers de montagne, longé des kilomètres de nationales, foulé des sols inconnus. Elle revient de loin."

 

Je ne pouvais pas trouver de plus beau et pertinent passage pour introduire brièvement le personnage de No. Abandonnée et rejetée par sa mère, No a très vite été livrée à elle-même et a fini par vivre seule au jour le jour dans la rue. 

 

Une leçon de vie

 

"On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

 

Ce livre n'est pas qu'une rencontre entre deux adolescentes à la vie complètement différente. C'est une fenêtre ouverte sur un monde trop souvent oublié. Un monde dont les règles nous échappent et qui fait peur. No n'était pas prédestinée à dormir dans les rues ni à mendier pour survivre. Personne ne l'est. Dans notre société, nous aimons imaginer que nous aiderions ceux dans le besoin. Combien de fois ai-je entendu: "Si je le pouvais, j'aiderais les réfugiés syriens qui vivent en Turquie." Notre conscience est sauve car si nous le pouvions, nous le ferions. Mais qu'en est-il de ces gens qui vivent dans la plus grande précarité près de chez nous ? Nous les ignorons. Ils font partie du paysage comme ces affiches publicitaires devant lesquelles nous passons chaque matin et auxquelles nous ne prêtons plus attention. Derrière ces personnes à l'apparence qui dérange, il y a des êtres humains stigmatisés dont les souffrances sont ignorées.

 

No et moi m'a vraiment touchée. Cette oeuvre est pour moi un appel à la prise de conscience. Nous sommes témoins d'un paradoxe notable qui ne choque pourtant plus. La richesse côtoie la misère et ce clivage est devenu une banalité dont on ne prend plus la peine de parler. Ce roman est un véritable coup de coeur. Il met en évidence l'importance du refus de la passivité face à l'injustice et décrit l'anticonformisme de jeunes adolescents se battant pour ce qui juste. Nous devrions tous prendre exemple sur eux.

 

 

★ ★ ★ ★ ★

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon

Passionnée de littérature et

admiratrice inconditionnelle de Baudelaire

Mots-clés
Please reload

ARTICLES A L'AFFICHE
Please reload

INSTAGRAM
ARCHIVES
Please reload